Même si le Volstead Act qui a institué la Prohibition aux Etats-Unis en 1919 appartient au passé, cette sombre date résonne encore dans les accents clandestins d’un établissement qui dissimule bien des surprises

Vous êtes probablement tous passés par ce moment où le miroir vous rappelle qu’il est temps de vous faire couper les cheveux ou de faire égaliser votre barbe. C’est la fin d’une journée de travail et dans votre esprit rôde également la suggestion d’un satisfaisant dram d’apéritif. À ceci s’ajoute l’évocation grandissante d’un cigare court et doux – qui sait, peut-être un cubain ? Un Partagas D6 ? Mais où aller ?Page-1-Image-3

Avec beaucoup de chance, vous pourrez vous rendre à Gentlemen 1919, au détour de la rue Jean Mermoz non loin des Champs-Élysées dans le 8e Arrondissement de Paris. Vous y découvrirez un coiffeur pour hommes de renom et une porte coulissante dérobée dans l’arrière-boutique, qui cache un bar au style clandestin des speakeasies d’antan ainsi qu’un fumoir à cigares.

L’idée initiale revient à Frédéric Lafleur, dont la carrière passée dans la restauration lui a fait ressentir la nécessité d’installer à Paris un type d’établissement différent.

Cette idée mena à une discussion avec ses amis Maxime Simonneau, travaillant également dans la restauration de luxe, ainsi que Sébastien Paucod et Fiona Lang tous deux versés dans les enseignes de coiffeurs de luxe.Page-1-Image-4

Pour Frédéric, « si l’on veut boire un bon whisky ou un cocktail de qualité, il faut aller dans un arrondissement, pour un cigare correct dans un autre et pour trouver un bon coiffeur, il faut encore se rendre autre part ! ». Et d’ajouter « J’ai demandé à un ami s’il serait prêt à aller dans un établissement où il pourrait obtenir tout ça. ‘Oui, absolument !’ fut la réponse !

Cette idée nous entraina dans une quête de quatre ans à la recherche d’un lieu approprié pour cette entreprise unique. »Page-1-Image-6

En effet, pour Frédéric, trouver un endroit approprié fut la partie la plus difficile de tout le processus. « Même lorsque j’entendais parler d’un espace convenable, quand j’expliquais que je voulais, dans un même établissement, installer un coiffeur, un bar ET un fumoir… les choses avaient tendance à se compliquer très rapidement. »

La persévérance, ceci-dit, a fini par payer et Gentlemen 1919 est désormais ouvert et accueille sa clientèle tant chez le coiffeur, qu’au-delà de sa porte coulissante, dans le bar speakeasy. Frédéric est d’autre part fan de la SMWS depuis qu’il a découvert ses bouteilles vertes originales alors qu’il travaillait au Richmond Gate hotel à Londres. Au Gentlemen 1919, Frédéric offre non seulement une sélection de bouteilles de la SMWS, mais également un accord entre celles-ci et des mets ou des cigares. Page-1-Image-7

« Pour moi, c’est une passion de trouver les combinaisons gagnantes », ajoute l’entrepreneur, « j’ai toujours, en tête, l’idée du whisky qui convient selon le moment de la journée, et de même pour les cigares. Parfois, l’après-midi je me dis qu’un cigare dominicain, conviendra mieux, un peu plus rond et pas trop fort. C’est le genre de cigare à associer avec un whisky à la finition intéressante, en fut de Moscatel, ou de Sauternes par exemple. Ce choix ne sera, en revanche, plus valable une fois le soir venu. »

Les lois sur la consommation du tabac en France exigent que le fumoir soit séparé du bar et extrêmement bien aéré, ce qui permet aux non-fumeurs d’apprécier leur whisky single malt sans nager dans un brouillard de fumée de cigare. Le bar peut accueillir jusqu’à 25 personnes, ce qui ajoute encore au côté exclusif du bar speakeasy.

« On a le sentiment d’être dans un endroit secret, mais pas privé pour autant » élabore Frédéric. « Tout le monde peut entrer, mais ma philosophie est de mettre mes clients à l’aise, ils savent qu’ils peuvent boire, manger et fumer sous un même toit, nul besoin, donc, d’en partir ! »

Gentlemen 1919 est situé 11 rue Jean Mermoz, 75008 Paris

Tel: +33 (0)1 42894259

www.gentlemen1919.com